En rejoignant le groupe de travail « Jeu vidéo et écoresponsabilité » du CNC, le SELL s’engage durablement pour le climat et une plus grande sobriété numérique. La task force s’est réunie pour la première fois le 21 septembre en présence de nombreux acteurs clés : 
-    Les membres du groupe de travail Jeu Vidéo : la Direction Générale des Entreprises, (DGE), le Syndicat National du jeu Vidéo (SNJV), Ubisoft.
-    Les équipes Jeu Vidéo et RSE du CNC
-    Olivier Lerude : haut fonctionnaire au développement durable, ministère de la Culture
-    L’association Ecoprod 
-    Benoît Ruiz

Avec pour objectif de coordonner le travail de la filière sur le sujet de l’écoresponsabilité, le CNC a lancé le Plan Action ! Pour une politique publique de la transition écologique et énergétique le 30 juin dernier lors du festival de Cannes.
À cet effet, le CNC a fait appel à quatre personnalités spécialistes des questions environnementales pour émettre des recommandations et des propositions concrètes. Suite à leurs recommandations, le président du CNC a souhaité engager une politique publique ambitieuse pour adapter les filières aux enjeux environnementaux. Ainsi, le CNC présente un plan inédit, qui se déploie sur trois ans, afin de faire des professionnels de nos secteurs les acteurs du changement.

Le SELL entend poursuivre ses réflexions et actions en faveur d’une industrie du jeu vidéo écoresponsable, aux côtés des pouvoirs publics et de l’ensemble des acteurs de la filière.

Les trois étapes du « Plan Action ! » présenté par le CNC :

2022 - Année 1 : Incitation


Un futur désirable : une stratégie de sensibilisation et d’incitation à l’action.

Cinq actions seront développées pendant cette première année :

  • La création d’un observatoire de la transition écologique et énergétique avec deux études sur le bilan carbone des salles de cinéma et les studios de tournage, d’animation et de post-production.
  • La création d’une méthodologie commune pour mesurer l’impact carbone des œuvres en collaboration avec les diffuseurs.
  • La mise en place de formations initiales dans les écoles de cinéma, d’animation et de jeux vidéo (en partenariat avec Audiens et BNP Paribas).
  • La mise à disposition des professionnels de ressources et de bonnes pratiques.
  • La valorisation des actions existantes et des initiatives qui émergent chez les professionnels, et interventions dans les festivals.

2023 - Année 2 : Définition des règles du jeu
Définition de normes et du périmètre des moyens renforcés applicables à la filière avec trois axes prioritaires :

  • Rendre obligatoire la réalisation d’un bilan carbone pour toute œuvre ou projet financé par le CNC.
  • Accompagner l’amélioration des dépenses énergétiques par la rénovation thermique des bâtiments (salles de cinéma et studios de tournage).
  • Définir des objectifs à atteindre dans les domaines de l’approvisionnement et la gestion des déchets, la mobilité et le numérique.

2024 - Année 3 : De nouvelles obligations
Les professionnels disposent des outils et des moyens pour poursuivre leur transition écologique et énergétique, le CNC met en place :

  • Des mesures basées sur un budget carbone de référence des œuvres.
  • Une conditionnalité de ses aides au respect de certaines obligations.

Pour plus d’informations cliquez ici.

NEWS
Écoresponsabilité