convergences numériques

Alors que les derniers candidats à l’élection présidentielle 2022 ne sauraient tarder à se déclarer, onze associations et organisations professionnelles du secteur numérique, réunies dans une démarche inédite au sein du collectif « Convergences numériques 2022 », ont élaboré une plateforme programmatique commune pour placer le numérique au coeur de la campagne.

Le numérique au coeur de la vie des citoyens et des organisations
Au cours de la dernière décennie, le numérique a progressivement pénétré tous les champs de la société et de l’économie. La crise sanitaire que nous venons de vivre, et vivons encore, lui a donné un nouveau coup d’accélérateur. Ce qui était, il y a peu encore, un sujet de spécialistes, parfois technique, est désormais un sujet d’intérêt pour la plupart de nos concitoyens et de nos organisations, entreprises comme administrations publiques.

Le numérique devient progressivement une priorité politique à tous les échelons, de nos communes jusqu’à la Commission européenne. Il ne se passe pas un mois sans qu’une réglementation ou un projet de loi ne soient liés au numérique. L’accélération de la transformation numérique constitue, avec la transition écologique, les deux facteurs principaux qui porteront l’évolution de nos économies et de notre société pour les quinze années à venir.

Six thématiques pour que le numérique fasse sens, au niveau national et européen.
Pour toutes ces raisons, le collectif « Convergences numériques 2022 » a souhaité formuler des propositions au profit des candidats à l’élection présidentielle. Ces propositions s’articulent autour de six thématiques : inclusion numérique, éducation et formation, transition écologique, transformation de l’économie, sécurité et enfin, autonomie stratégique.
Le numérique doit avoir du sens dans son apport à la société ; nous avons besoin, d’une part, d’une ouverture à l’innovation et aux nouvelles technologies et, d’autre part, d’une réflexion collective sur ces technologies et nos choix communs, basés sur des faits et des données concrètes.

Le numérique ne prendra enfin tout son sens que grâce à son appropriation par les individus et la société dans son ensemble. L’éducation, la formation et la diversité sont ainsi au coeur des enjeux de sa pérennité et de son développement.
Les transformations numériques doivent être écologiques et la transition écologique ne se fera pas sans transition numérique. La transition numérique est un levier pour contribuer aux objectifs que la France et l’Union européenne se sont fixés en termes de neutralité carbone et de baisse des émissions de gaz à effet de serre.

La multiplication des connexions et des risques attenants sont des enjeux majeurs qui soulèvent notamment la nécessité d’une approche écosystémique associant les fournisseurs et les utilisateurs de produits et services numériques, aux côtés des régulateurs, des citoyens, des administrations, des dirigeants et de la fonction publique.

Enfin, les défis du numérique dépassent bien sûr nos frontières et doivent être envisagés avec nos partenaires, dans une Europe dynamique. Il est donc fondamental de penser le numérique au-delà du périmètre hexagonal et de nous projeter au plus vite dans un marché intérieur européen, seule taille critique pertinente en regard de la compétition internationale à l’oeuvre.

SELL
News